Apprendre dans le coaching par les Méthodes d‘Action par Reijo KAUPPILA

0

Apprendre dans le coaching par les Méthodes d‘Action
par Reijo KAUPPILA

1ère publication dans le Journal gratuit en ligne “Relation et Action”

 

Abstract

Reijo KAUPPILA’s article presents learning in coaching through Methods of Action based on Morenian psychodrama and sociometry. Originally developed in the sports world, coaching has become an essential aspect in leadership and cooperation training in companies. Coaching is, by definition, an approach that involves learning as well as change… notions that may frighten some people. In order to make this work more attractive, the Morenian Methods of Action are based on characteristics such as security, trust and creativity. This article also explores the combination of the Morenian basic process with Kolbe’s adult learning cycle. According to the author, this facilitates a learning process that enhances the creation of new perspectives and ideas in an experiential and experiential manner.

Résumé

L’article de Reijo KAUPPILA présente l’apprentissage dans le coaching à travers les Méthodes d’Action basées sur le psychodrame morénien et sur la sociométrie. Originellement développé dans le milieu sportif, le coaching est devenu un aspect primordial dans les formations en leadership et en coopération dans les entreprises.Le coaching est, par définition, une approche qui implique l’apprentissage ainsi que le changement… des notions qui peuvent en effrayer certains. Afin de rendre ce travail plus attrayant, les Méthodes d’Action moréniennes sont fondées sur des caractéristiques telles que la sécurité, la confiance ou encore la créativité.  Cet article explore également la combinaison du processus basique morénien avec le cycle d’apprentissage adulte de Kolbe. Selon l’auteur celle-ci permet de faciliter un processus d’apprentissage qui améliore la création de nouvelles perspectives et d’idées de manière expérientielle et expérimentale.


Article

Les Méthodes d’Action moréniennes sont basées sur une exploration créative du présent pour le futur. Dans cet article, je m’emploie à décrire l’apprentissage dans le coaching à travers les Méthodes d’Action basées sur le psychodrame morénien et sur la sociométrie.

A l’origine, le coaching était utilisé dans le sport, et c’est dans les années 1990 que cela a commencé à être développé et appliqué dans des entreprises. Aujourd’hui, il y a de plus en plus de demande pour le coaching et pour des coaches professionnels formés. Les compétences de coaching sont devenues une partie essentielle des formations en leadership et en coopération dans de nombreuses entreprises, également. Les mêmes principes et contenus sont valables tant dans le coaching professionnel que dans l’utilisation des compétences apprises en coaching dans le travail quotidien.

L’International Coach Federation (ICF) est l’organisation professionnelle leader à travers le monde pour les coaches formés. Elle définit le coaching comme « un partenariat avec les clients dans un processus créatif stimulateur de réflexion qui inspire les clients à maximaliser leurs potentiels personnel et professionnel. Les coaches ont une estime pleine et entière du client en tant qu’expert dans sa vie et son travail, et ils considèrent que chaque client est créatif, plein de ressources et complet. » (traduction de la rédaction)

Le coaching est une forme puissante de développement professionnel et personnel ; ainsi, il est toujours relié au changement et à l’apprentissage. Les résultats et l’efficience du coaching dépendent complètement de la manière dont le processus d’apprentissage est impliquant, créatif et réel.

L’apprentissage adulte est fondamentalement expérientiel. Dans les années 1980, David Kolb a présenté sa théorie de l’apprentissage adulte à l’aide de quatre cycles d’apprentissage : l’Expérience Concrète, l’Observation Réflective, la Conceptualisation Abstraite et l’Expérimentation Active. Un défi, dans le modèle de Kolb, est : comment utiliser l’expérience en tant que point de départ dans le coaching, de manière à soutenir l’activation de la réflexion et de l’apprentissage. La vie humaine est pleine d’expériences, qui renforcent seulement l’existant, et qui ne sont pas utilisées comme matériel d’apprentissage. Il arrive facilement que des personnes soient si attachées et en symbiose avec leur expérience, qu’il est difficile pour elles d’en tirer bénéfice et d’en apprendre quelque chose.

« Ici et maintenant », « comme si » et la réflexivité comme prérequis au changement

Les expériences sont conduites et animées ici et maintenant par les Méthodes d’Action moréniennes. Cela signifie que les expériences passées sont rendues concrètes ici et maintenant, dans le moment précis. Cela offre des possibilités de se référer à elles de manière différente et nouvelle. Et de nouvelles expériences sont créées dans les séances de coaching, qui donnent la matière pour la réflexion.

L’esprit humain a de nombreux espoirs, peurs et rêves connectés à presque tous les comportements et actions, même dans la vie professionnelle. Ils peuvent être rendus concrets et explorés dans une réalité « comme si », qui est appelée « surplus de réalité » dans la théorie de Moreno. Le surplus de réalité est un espace mental et psychologique, qui est rendu psychiquement concret. La réalité « comme si » offre des possibilités de trouver et de créer de nouvelles perspectives, manières de penser et d’agir, même de changer des attitudes et des valeurs.

La réflexivité humaine est la capacité à pratiquer une introspection et la volonté d’en apprendre davantage sur les actions, les relations, la nature fondamentale et la finalité. L’un des propos du coaching est d’accroître la capacité du client à réfléchir sur les expériences et sur lui-même. La compétence de réflexivité est elle aussi une partie vitale dans l’apprentissage.

Les facteurs spécifiques des Méthodes d’Action moréniennes dans la promotion du changement

Le changement est parfois un dur labeur. Les êtres humains ont tendance à rester dans leur zone de confort, dans ces zones de leur vie, de leur travail ou de leurs compétences où ils maîtrisent et contrôlent la plupart de leurs actions et activités. Le changement demande que des individus et des groupes se déplacent – au moins parfois – vers la zone de développement proximal, l’espace à côté de la zone de confort. Là-bas, ils ne savent pas avec certitude comment ils peuvent se débrouiller et gérer de nouvelles situations. Ils ne savent pas encore s’ils réussiront, parce qu’ils sont en train d’apprendre de nouvelles compétences et capacités. C’est une zone pour les expériences, les erreurs, les échecs – et les succès.

Voici quelques caractéristiques des Méthodes d’Action moréniennes, qui rendent le changement et l’apprentissage plus attrayants et inspirants :

  • Sécurité et confiance : utiliser les Méthodes d’Action dans le coaching offre une place de sécurité, où on peut explorer, essayer et pratiquer de nouvelles manières possibles de penser, d’établir des liens et d’agir. On peut échouer sans conséquence fatale aucune, et on peut réfléchir à ce qui se passe véritablement, à quel type d’impacts ont nos actions. Et on peut toujours essayer une version suivante et la pratiquer.
  • Concrétisation : les mondes intérieurs et les relations aux individus, aux équipes ou aux objets sont rendus concrets par l’écriture, le dessin, les symboles, etc. L’esprit humain a tendance à rendre l’unité entière de nos perceptions et expériences. En concrétisant, nous pouvons rendre les parties de ce tout plus conscientes, et redécouvrir de possibles parties manquantes. Cela crée la possibilité de se mettre en lien de manière nouvelle à ces objets. Cela développe des facultés pour la réflexivité également.
  • Expérientiel : l’apprentissage adulte est basé sur l’utilisation effective d’expériences, d’émotions, d’attitudes, de connaissances et de compétences existantes. Dans une réflexion créative, de nouvelles perspectives sont ouvertes, alors il devient possible d’apprendre quelque chose de nouveau.
  • Holistique : les Méthodes d’Action moréniennes, lorsqu’utilisées professionnellement et avec compétence, éveillent la créativité de manière holistique. Echauffer le client à ses expériences en combinant la cognition, l’émotion et le mouvement psychique active le cerveau de manière holistique.
  • Systémique : l’individu et les groupes/équipes sont toujours vus comme composants du système, et ils travaillent et fonctionnent en utilisant différents types de relations. Lorsqu’une partie, par exemple, de relations d’individus sont en train de changer, cela affecte tout le système. Ces relations sont concrétisées en recourant à la sociométrie (la recherche des relations groupales) ou à la relatiométrie (la recherche des relations entre objets). Les relations dans le contexte du travail devraient être principalement basées sur des tâches et des objectifs connectés au travail, dans le but de les réaliser.
  • Niveaux individuel et de groupe : l’exploration est faite à la fois au niveau individuel et au niveau du groupe. Même le niveau d’une entreprise entière peut être utilisé, lorsque cela est utile au client.
  • Créativité et sérieux dans le jeu: le propos du coaching est habituellement de trouver de nouvelles manières d’atteindre des objectifs et des buts au travail ou dans la vie. En pensant et en agissant au présent, les manières existantes créent facilement des possibilités, qui se contenteront renforcer la manière dont on travaille déjà. De nouvelles solutions demandent de nouvelles perspectives et déclics. En utilisant la créativité et le potentiel d’être sérieux dans le jeu, on peut vraiment trouver de nouvelles solutions. Le sérieux dans le jeu est très courant pour l’être humain. Cela signifie jouer, ce qui est pris sérieusement, pas juste plaisanter, blaguer ou s’amuser. Jouer dans le contexte professionnel signifie : inventer et expérimenter de nouvelles idées possibles ou impossibles ou des façons de penser et d’agir avec des questions ou des sujets, des problèmes ou même des solutions dans le coaching. Après avoir joué, on a l’expérience de la manière dont nos actions ont un impact sur nous-même et sur notre réseau.

Le coaching peut être un apprentissage créatif

L’apprentissage et la créativité sont tous deux basés sur des processus et des méthodes qui sont utilisés dans les Méthodes d’Action de Moreno. Celles-ci offrent une large variété de techniques pour la concrétisation et l’éveil de la créativité. Il y a différentes méthodes ou techniques, comme l’utilisation de symboles, le renversement de rôles, l’atome social professionnel, les échelles, les spectrogrammes, les sculptures, les images sociométriques, etc., qui aident à concrétiser les mondes intérieurs des individus et des groupes. Les Méthodes d’Action impliquent que l’être humain entier est rendu actif, et que les cognitions, les émotions et les mouvements physiques sont connectés ensemble pour animer une expérience passée ou en créer une nouvelle ici et maintenant.

La procédure de base des Méthodes d’Action de Moreno s’effectue en quatrephases: l’Echauffement, l’Action, le Partage et l’Analyse de processus (Processing). Durant l’Echauffement, on aide les clients à se concentrer et à diriger leur attention sur la question ou le thème du coaching. Cela éveille la spontanéité, qui permet à la créativité d’être activée. Durant la phase d’Action, la question est explorée en action en utilisant la créativité, ce qui implique de concrétiser les épisodes, des expériences, des valeurs, des relations, etc., de la pratique par des objets concrets. Durant le Partage, les expériences – passées et présentes – sont racontées, partagées avec les autres. L’Analyse de processus inclut d’une part la réflexion sur la signification de l’expérience, d’autre part la création

Diapositive1de nouveaux plans d’action concrets, et enfin le transfert des acquis et des nouvelles idées dans le quotidien relationnel et opérationnel.

Combiner le processus basique morénien au cycle d’apprentissage adulte de Kolb crée un processus d’apprentissage qui améliore la création de nouvelles perspectives et d’idées de manière expérientielle et expérimentale. Le potentiel de créativité existe en chaque être humain. Lorsque l’on peut, en tant que coach, activer la créativité chez ses clients, ceux-ci apprennent, changent, réussissent et prospèrent.

 

 

Traduction de l’anglais par Vincent CHAZAUD.

Pour en savoir plus

Karp, M., Holmes, P., Tauvon, K.B. (1998) The Handbook of Psychodrama. Routledge, London.

Kauppila, R. (2010). Psychodrama as a Method in Individual Coaching. Helsinki Psychodrama Institute, Helsinki, Finland. (en finnois)

Kolb, D. (1984). Experiential Learning. Prentice Hall, New Jersey.

Thornton, C. (2010). Group and Team Coaching. Routledge, New York.

White, L. (2002). The Action Manual. Techniques for Enlivening Group Process and Individual Councelling. Liz White, Toronto, Canada.

ICF International Coach Federation: www.coachfederation.org